Catalyser l’action : Déclaration commune de représentants d’acteurs non-étatiques

Sommet 2014 sur le Climat

New-York, 21 septembre 2014 - A l’occasion du Sommet Climat organisé par le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le 23 septembre à New York, sera présentée une déclaration conjointe signée par des organisations membres de 8 des 9 Grands Groupes.

C’est la première fois que les Gouvernements locaux et régionaux portent devant les Nations Unies une Déclaration signée par des acteurs non-étatiques aussi divers et représentant des organisations internationales majeures issues des Grands Groupes et « constituencies ». La Déclaration est le fruit d’un travail collectif, réalisé au cours de plusieurs rencontres durant les derniers mois, ciblée sur le climat et les Objectifs de Développement Durable.
 
Au regard de l’importance et de la représentativité des organisations signataires, qui fédèrent parfois plusieurs centaines d’organisations –et qui sont pour certaines d’entre elles les représentantes officielles auprès de l’ONU du groupe majeur ou de la « constituency » concernée – ainsi que de la diversité de leurs origines géographiques et de leurs secteurs d’intervention, ce texte est celui le plus largement soutenu que des acteurs non-étatiques aient présenté dans le cadre des négociations climatiques. Il souligne également la volonté des acteurs non-étatiques de renforcer leur coopération à l’échelle mondiale en vue de la Conférence Climat à Paris en 2015 et démontre les consensus existants entre ces différents acteurs.
 
Cette Déclaration rappelle l’urgence absolue de la lutte contre le changement climatique et la nécessité de limiter l’augmentation globale des températures à moins de 2º au-dessus du niveau préindustriel. Elle souligne que les négociations sur le climat et les Objectifs de Développement Durable sont fortement interconnectées.
 
Elle rappelle également qu’un accord entre gouvernements nationaux ne sera pas suffisant pour répondre aux défis posés sans l’engagement de tous les acteurs non-étatiques aux niveaux locaux et régionaux, qui portent chacun une part de la réponse et dont les efforts seront essentiels. Cette déclaration porte donc également l’engagement des acteurs non-étatiques à agir; ils assurent ainsi les gouvernements nationaux de leur soutien dans la réalisation des engagements ambitieux qu’ils doivent prendre. 

Nous saisissons cette opportunité du Sommet Climat pour appeler les chefs d’Etat à remettre le changement climatique en haut de l’agenda politique et faire des acteurs non-étatiques des parties prenantes des négociations et de la mise en œuvre des décisions qui seront prises en 2015. ​

Télécharger :