CGLU élit sa nouvelle présidence à Bogota

CGLU élit sa nouvelle présidence à Bogota

Le  Sommet mondial des Dirigeants locaux et régionaux de CGLU a culminé samedi 15 octobre à Bogota avec l’annonce  de  la  nouvelle  Présidence de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) et l’adoption de « l’Engagement et l'Agenda d'action de Bogota », qui constituent les principales décisions politiques du Sommet. Pendant quatre jours, plus de 4000 participants de plus de 100 pays, se sont réunis sur le thème « Voix locales pour un monde meilleur ».

A l’ouverture du Conseil Mondial, Kadir Topbas  a chaleureusement remercié Enrique Peñalosa, maire de Bogota, les autorités colombiennes pour leur accueil, ainsi que la Section latino-américaine de CGLU. Il a également exprimé sa satisfaction pour la diversité des échanges qui ont eu lieu au cours de ces quatre jours et qui renforce la richesse du grand réseau mondial de CGLU.

Les deux candidats à la présidence étaient Ilsur Metshin, Maire de Kazan (Fédération russe) et Mpho Parks Tau, Président de l’Association sud-africaine des gouvernements locaux et Conseiller de Johannesburg (Afrique du Sud).

Mpho Parks Tau, Président de l’Association sud-africaine des gouvernements locaux et Conseiller de Johannesburg (Afrique du Sud a été élu Président de l’organisation.

Mes priorités principales en ma qualité de président de CGLU consisteront à favoriser de nouveaux partenariats pour fournir de nouvelles solutions aux collectivités locales du monde entier et à mettre en oeuvre les objectifs de développement durable. Ce nouvel Agenda est un agenda qui s'adresse à toutes les régions du monde qui pourront contribuer à son élaboration et à son l'apprentissage. La diversité de la nouvelle Présidence le garantira.

Mpho Parks Tau, Président de CGLU

Tahir Akyürek, Maire de la municipalité métropolitaine de Konya (Turquie), Ada Colau, Maire de Barcelone, (Espagne), Wen Guohui, Maire de Guangzhou (Chine), Roland Ries, Maire de Strasbourg, (France) Président de Cités Unies FranceMauricio Rodas, Maire de Quito (Equateur) et Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Présidente de la Commission Permanente pour l’Egalité des Genres, ont été élus co-présidents de CGLU.

Berry Vrbanovic, Président Emérite de la Fédération Canadienne des Municipalités (FCM), Maire de Kitchener est élu trésorier de CGLU, et Mohamed Sadiki, maire de Rabat (Maroc), est nommé Trésorier adjoint.

CGLU entre dans une période qui devrait récolter les bénéfices du travail développé tout au long de ces dernières années au cours des processus d'élaboration des politiques internationales. Nous passerons de la négociation de l'agenda urbain à sa mise en œuvre et à sa supervision. Nous sommes convaincus que le nouveau leadership qui représenre toutes les régions du monde guidera l'organisation pour parvenir à ces objectifs. Le Congrès de Bogota a été le témoignage vivant  de notre diversité, de notre travail et de notre potentiel. Il a aussi démontré un réseau actif et vivant grâce à ses membres et à leur profond engagement pour le mouvement municipal mondial. L'élection de la nouvelle présidence a été un exercice passionnant de démocratie qui renforcera notre réseau.

Josep Roig, secrétaire général de CGLU 

L’engagement et l'Agenda d'action de Bogota

Le Conseil mondial, le principal organe directeur de CGLU, a approuvé « l’Engagement et l'Agenda d'action de Bogota », qui constituent les principales décisions politiques du Congrès.

L'Engagement et l’Agenda d'action de Bogota résultent d'un vaste processus consultatif approfondi auprès des membres de CGLU du monde entier, notamment les dirigeants élus et les professionnels des gouvernements locaux représentant les gouvernements métropolitains, les villes périphériques et intermédiaires, les petites villes et les administrations régionales. Ces consultations comprenaient les débats organisés dans le cadre des processus mondiaux, tels que l’Agenda 2030 et Habitat III, ainsi que ceux réalisées par CGLU dans le cadre des recherches menées pour le quatrième Rapport de l'Observatoire mondial de CGLU sur la démocratie locale et de la décentralisation (GOLD IV), « Co-créer le futur urbain ».

L'Engagement de Bogota considère que les défis mondiaux actuels doivent être envisagés comme une opportunité sans précédent pour stimuler le développement durable :

« Les gouvernements locaux et régionaux devront être au cœur des processus politiques et publics, transformant les idéaux normatifs en politiques concrètes et en investissements pratiques pour redonner aux établissements humains leur fonction de moteur principal de changement pour une nouvelle ère plus durable ». Il avance également que « les réponses générées par les établissements urbains et les territoires ouvriront la voie à des solutions mondiales ». 

L'Engagement de Bogota est suivi de l’Agenda d'action de Bogota, une série d'actions locales, nationales et mondiales qui seront nécessaires pour réaliser les principaux agendas mondiaux de développement durable, notamment l'Agenda 2030, l'Accord de Paris sur les changements climatiques et le Nouveau Agenda urbain, adopté lors d’Habitat III.

L'Engagement et l’Agenda d'action de Bogota constituent la contribution de CGLU au débat mondial sur le développement durable. Ils viennent compléter la déclaration de l'Assemblée mondiale des gouvernements locaux et régionaux à Habitat III, adoptée le 14 octobre, également dans le cadre du Congrès de CGLU.

Pour plus d´informations lire :