CGLU lance un appel à participer à la Conférence mondiale sur les villes et les migrant-e-s

La ville de Malines (Belgique), soutenue par le Ministère des affaires étrangères, commerce extérieur et coopération au développement du gouvernement fédéral belge, accueillera la « Conférence mondiale sur les villes et les migrants » les 16 et 17 novembre 2017. Cet important rassemblement international sur la place et le rôle des autorités locales dans la gouvernance de la migration sera organisé par CGLU, ONU‑Habitat et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).
 
La conférence se tiendra dans le cadre de la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants (adoptée en septembre 2016), à travers laquelle les États membres des Nations Unies se sont engagés dans un processus de négociations intergouvernementales conduisant à la rédaction d'un Pacte mondial pour la migration sûre, ordonnée et régulière (GCM), à adopter dans une conférence intergouvernementale qui se tiendra en 2018. De plus, le Nouvel agenda urbain confie un rôle clé aux autorités locales en matière de migration et comprend des engagements des États membres pour assurer le plein respect des droits de l'homme des migrants et du soutien à leurs villes hôtes, y compris par la coopération internationale, en tenant compte du fait que la migration apporte d’importantes contributions sociales, économiques et culturelles à la vie urbaine.
 
À cet égard, la « Conférence mondiale sur les villes et les migrants » qui se tiendra à Malines en novembre vise à relier les deux processus et à agir comme un événement préparatoire pour faciliter les contributions des gouvernements locaux au développement d'un Pacte mondial pour la migration, et pour examiner l’état de la mise en œuvre des engagements liés à la migration du Nouveau programme pour les villes (Habitat III), avant le premier suivi formel lors du 9ème Forum urbain mondial à Kuala Lumpur, Malaisie, en février 2018.
 
Ainsi, les premières attentes de la conférence sont:

  • Recommandations réalisables sur la coopération pour la gouvernance des migrations aux niveaux local et national, en tant que contributions à la réunion d'évaluation du Pacte mondial pour la migration sûre, ordonnée et régulière (Mexique, décembre 2017).
  • Les contributions au suivi et à la mise en œuvre du Nouveau programme pour les villes qui seront présentées au 9ème Forum urbain mondial (Kuala Lumpur, Malaisie, février 2018).
  • Une Déclaration des autorités locales et régionales et des maires construisant un nouveau récit vers le Pacte mondial pour la migration.

Le sujet de la migration a été abordé sous plusieurs angles par CGLU et ses membres par le passé. Néanmoins, l'importance du sujet a augmenté ces dernières années alors que la mobilité humaine (y compris les déplacements internes, internationaux et forcés) s’est accrue et est devenue de plus en plus urbaine. Les autorités locales, et les villes en particulier, sont au centre de l'accueil, de l'intégration et de l'inclusion des migrants au niveau local et devraient donc être consultées et impliquées dans la conception et la mise en œuvre des politiques nationales et internationales liées au sujet de migration.

Pour plus d'informations sur cette conférence, n’hésitez pas à contacter l'équipe du Secrétariat mondial de CGLU: m.boussraoui@uclg.org et l.abbad@uclg.org.

Veuillez cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux documents suivants :

  
 

Tags: