Conférence Resolutions Afrique-Marrakech 2014

Resolutions Afrique-Marrakech 2014

La Conférence Resolutions Afrique, organisée sous le haut patronage de sa Majesté le Roi du Maroc par la Commune Urbaine de Marrakech, le FMDV et CGLU Afrique du 11 au 12 décembre 2014 à Marrakech, a été clôturée vendredi 12 décembre par la signature de la Déclaration de Marrakech.

Les participants qui sont venus de plus de 40 pays et plus de 60 villes de par le continent africain, ont vécu deux jours de discussions et suggestions portant sur les systèmes de financement en Afrique, ont échangé leurs expériences et meilleures pratiques et ont présenté des approches innovantes pour le financement du développement local.  

En effet, les plus de 450 participants qui ont assisté aux activités de cette conférence, ont pu vivre des moments forts aboutissant à la signature de la Déclaration de Marrakech. Une déclaration signée par Khalifa Ababacar Sall, Président de CGLU Afrique, Geoffrey Makhubo, Vice-Président du FMDV et Fatima Ezzahra El Mansouri, Maire de Marrakech, qui a donné le discours de clôture. (Voir son discours ici)

La Déclaration de Marrakech a été adoptée comme étant le nouveau manifeste des acteurs de développement en Afrique et a appelé à la création et la mise en œuvre du « Fonds de Développement des Villes Africaines ».

Par ailleurs, et dans le cadre de la campagne globale de « Resolutions to Fund Cities », la conférence de Marrakech a enrichi les requêtes et les propositions concrètes en faveur d’un financement inclusif et durable pour le développement urbain. La déclaration ainsi que les différents mécanismes, dynamiques et innovations soulevés durant les débats seront discutés dans plusieurs événements éminents comme le Sommet d’Africités 2015 à Johannesburg, le Nouvel Agenda Post 2015 pour le Développement ainsi que l’ONU Habitat III en 2016.

Pour en savoir plus, consultez le site du FMDV ici

Pour lire et télécharger la Déclaration de Marrakech, cliquez ici

La vidéo du discours de clôture du Maire de Marrakech ici

Source: www.afriquelocale.org