Le « Communiqué de Lima » plaide pour un régime international de lutte contre les changements climatiques inclusif et ambitieux pour l'après 2015

COP20 en Lima

L’enjeu de la COP20 qui vient de s’achever à Lima était l’adoption du projet de texte du nouvel accord sur le changement climatique qui doit être adopté l’année prochaine à Paris au cours de la COP21. Malgré une atmosphère sereine, les parties ont eu de grandes difficultés à aboutir à un accord, achoppant sur l’inclusion du volet adaptation au changement climatique dans le texte, et soucieux de ne pas remettre en cause les processus de développement de nombre de pays en permettant des engagements différenciés en fonction des capacités des pays. L’appel à l’action pour le climat de Lima a finalement été adopté après des prolongations tard dans le week-end. 

Toutefois, ces 2 semaines ont encore prouvé l’engagement fort et la volonté politique des gouvernements locaux et infranationaux à agir contre le changement climatique, dans la continuité du Sommet Climat de New York, où les villes ainsi que les Etats et les Régions ont annoncé leur engagement dans des pactes mondiaux visant à renforcer leurs actions. 

Ronan Dantec, Conseiller municipal de Nantes et porte-parole de CGLUs’est adressé à la Conférence au nom du groupe des gouvernements locaux et des autorités municipales dans la session plénière d’ouverture, rappelant aux Etats leur responsabilité de parvenir à un accord en 2015 qui garantira la capacité de tous les acteurs à agir à leur niveau et à assurer la complémentarité de l’Accord sur le climat et de l’Agenda Post-2015.

La journée des villes et des gouvernements infranationaux

La journée des villes et des gouvernements infranationaux a réuni le maire de Bogota, la maire adjoint de Paris, le maire adjoint de Belo Horizonte, le conseiller de Nantes ainsi que de nombreux autres élus locaux et leurs représentants, à la mairie de Lima à l’invitation de la Maire de Lima, Mme Susana Villarán, avec le soutien de la plateforme des autorités locales pour le climat (Local Governments Climate Roadmap) . Ils y ont présenté les actions qu’ils mettent actuellement en œuvre et leurs ambitions pour le futur. Ils ont également souligné la nécessité pour les Etats de mettre en place les législations, le renforcement des capacités et les mécanismes d’accès aux financements qui leur permettront de poursuivre leurs actions.

Les conclusions de cette rencontre – le « Communiqué de Lima » – plaide pour un régime international de lutte contre les changements climatiques inclusif et ambitieux pour l'après 2015. Le Communiqué soulignent les fondements scientifiques de l’action climat et réaffirment les engagements des gouvernements locaux pour renforcer les actions climat collaboratives et réduire les émissions de gaz à effet de serre. 

Évènement de haut niveau sur l’agenda des actions climat de Lima

La délégation des gouvernements locaux et régionaux s’est également beaucoup impliquée dans les négociations, participant à des évènements parallèles thématiques et contribuant au processus en cours. Trois membres de la délégation ont été invités à présenter leurs opinions et leurs propositions au cours de l’évènement de haut niveau sur l’agenda des actions climat de Lima, une initiative de la Présidence péruvienne, présidée par la France, prochaine Présidence de la COP. La session avait pour objectif d’engager un dialogue multi-acteurs et rappeler la nécessité pour les Etats d’intégrer les contributions de tous les acteurs afin d’atteindre leurs engagements, et a fourni des exemples d’actions déjà mises en œuvre à travers le monde par la société civile, les entreprises et les autorités locales et régionales. Une plateforme officielle, le Portail pour l’action climat des acteurs non-étatiques, facilité par la CNUCC, a également été lancée à cette occasion. 

 

Durant le Segment de haut niveau, auquel participaient les chefs d’Etats et de gouvernements et les ministres d’Etat, la Maire de Lima s’est félicitée de cette initiative et a pressé les dirigeants à s’assurer que les conclusions de Lima renforcent les engagements et les capacités des gouvernements locaux et régionaux par l’établissement de mécanismes financiers additionnels, l’institutionnalisation du renforcement des capacités et la mise en place de cadres de régulation. 

Tandis que la proposition de texte faite au début des négociations avait soulevé de fortes attentes, au regard des références au rôle des autorités locales et régionales dans les actions climat – mentionnant même la nécessité d’instaurer des accès aux mécanismes de financement –, rien ne subsistait dans la dernière version présentée. Toutefois, nous sommes confiants dans le fait que ces propositions resteront sur la table et appelons à rester vigilants dans les prochains mois et à suivre activement les discussions, en commençant par les prochaines discussions qui se tiendront à Genève en février et tout au long de l’année, jusqu’à la COP 21 à Paris en décembre 2015. 

Les autorités locales et régionales ont trois rendez-vous importants au cours de cette année :

  • Le sommet Climat et territoires, invitant autorités locales et régionales et société civile à partager leurs actions climat, qui se tiendra à Lyon les 1-2 juillet 2015, organisé par la Région Rhône-Alpes et CGLU.
  • Le sommet de Bogotá sur le changement climatique, organisé à l’invitation du Maire de Bogota en septembre 2015.
  • Le sommet des autorités locales et régionales, à l’invitation de la Maire de Paris et Coprésidente de CGLU, Anne Hidalgo, organisé au lendemain du Conseil Mondial de CGLU, qui rassemblera 500 élus locaux et régionaux et leurs représentants venus du monde entier.

Veuillez cliquer ici pour lire le Communiqué de Lima 

Veuillez accéder aux discours développés à la COP20 sur les liens suivants :

Pour plus d'informations: 

Les gouvernements locaux et regionaux menent la lutte contre le changement climatique