Le Deuxième Forum politique pour le développement: un espace de dialogue multi-acteurs sur les politiques de développement

#PfdBrussels2014

Le Forum politique pour le développement (FPD) est un espace de dialogue multi-acteurs sur les politiques européennes et mondiales de développement. Il rassemble des hauts fonctionnaires de la Commission européenne, des représentants du Parlement européen, des États membres européens et des autorités locales et régionales, ainsi qu'une large représentation des organisations de la société civile de différentes régions du monde. Le FPD contribue à jeter les bases d'un partenariat stratégique entre l'UE et les autorités locales et régionales.

Le 2ème FPD a eu lieu à Bruxelles les 1 et 2 octobre, dans les bureaux du Comité des régions. La délégation des autorités locales et régionales était composée de quinze dirigeants élus et des représentants de collectivités locales et régionales d'Afrique, d'Asie, d'Europe, d'Amérique latine et du Moyen-Orient et Asie de l’Ouest, y compris la co-présidente de CGLU, Mme Jacqueline Moustache-Belle, qui co-présidait le Forum, et le Secrétaire général de CGLU, M. Josep Roig.

L'ordre du jour du FPD était centré sur l'UE et l'Agenda post-2015, et comprenait une session sur la place de l'urbanisation dans cet Agenda. Le FPD a également abordé le Partenariat mondial pour une coopération au développement efficace (GPEDC selon les sigles en anglais), la création d'un environnement favorable pour les autorités locales et les organisations de la société civile dans les pays partenaires, et une présentation des programmes de l'UE.

Le 2ème FPD a eu lieu à Bruxelles les 1 et 2 octobre, dans les bureaux du Comité des régions. La délégation des autorités locales et régionales était composée de quinze dirigeants élus et des représentants de collectivités locales et régionales d'Afrique, d'Asie, d'Europe, d'Amérique latine et du Moyen-Orient et Asie de l’Ouest, y compris la co-présidente de CGLU, Mme Jacqueline Moustache-Belle, qui co-présidait le Forum, et le Secrétaire général de CGLU, M. Josep Roig.

L'ordre du jour du FPD était centré sur l'UE et l'Agenda post-2015, et comprenait une session sur la place de l'urbanisation dans cet Agenda. Le FPD a également abordé le Partenariat mondial pour une coopération au développement efficace (GPEDC selon les sigles en anglais), la création d'un environnement favorable pour les autorités locales et les organisations de la société civile dans les pays partenaires, et une présentation des programmes de l'UE.

Lors de la cérémonie d'ouverture, Mme Jacqueline Moustache-Belle, maire de Victoria et Co-Présidente de CGLU, a remercié, au nom de toutes les organisations des collectivités locales, la Commission européenne (CE) et a appelé à la continuité et au renforcement du partenariat initié entre les autorités locales et la Commission. Elle a souligné que 2015 sera une occasion historique pour définir une nouvelle agenda de développement plus ambitieuse et a rappelé l'engagement fort des autorités locales et régionales dans le débat sur l'Agenda post-2015.

Au cours des différents débats, le président du Conseil de la région de Rabat-Salé (Maroc), M. Abdelkebir Berkia, et le gouverneur du district de Leer (Allemagne), M. Bernhard Bramlag, qui a représenté PLATFORMA, ont appelé la Commission européenne et les États membres à soutenir les autorités locales et les organisations de la société civile dans leur volonté de se faire entendre au cours de la prochaine phase des négociations intergouvernementales sur l'Agenda post-2015.

Lors de la session sur « L'urbanisation et l'Agenda post-2015 », à la fois le gouverneur de Kinshasa (République démocratique du Congo), M. André Kimbuta, et le maire de Oisterwijk (Pays-Bas), M. Hans Janssen, ont demandé à la CE, aux États membres de l'UE et aux représentants des organisations de la société civile de soutenir un objectif spécifique sur « des villes et établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables ». Cet objectif a été inclus dans la proposition finale du Groupe de travail ouvert des Nations Unies pour les Objectifs de développement durable. Les intervenants ont également appelé à travailler ensemble sur la « localisation » du futur agenda de développement.

La mairesse de Sabana del Mar (République dominicaine), Mme Aura Saldana, a participé à la session sur le Partenariat mondial pour une coopération efficace (GPEDC) au nom de FLACMA. Elle a présenté le rôle des autorités locales et régionales dans ce partenariat et ses liens avec le Forum de coopération au développement des Nations Unies dans le cadre du processus post-2015.

Le deuxième jour, le débat a porté sur « l’environnement favorable », et dans ce cadre, aussi bien la CE que les États membres de l'UE -représentés par le gouvernement néerlandais- ainsi que les organisations de la société civile et les autorités locales et régionales, ont présenté les actions mises en place pour mettre en œuvre les engagements pris trois années plus tôt, lors du dialogue structuré pour créer un environnement favorable pour les acteurs locaux, et à explorer d'éventuelles actions futures. Il a été décidé de faire de cette question de l’environnement favorable un sujet permanent de l’agenda du FPD.

Au cours de la dernière partie du Forum, la CE a présenté ses programmes sur les biens publics et défis mondiaux, la mise en œuvre de nouveaux instruments financiers et le plan d'action annuel 2014-2015 pour les autorités locales et les organisations de la société civile.

Le troisième jour de la FPD s’est poursuivi avec une session spéciale sur le rôle du secteur privé dans le développement.

Pour les autorités locales et régionales des pays européens et partenaires, le FPD est un espace clé pour renforcer le dialogue avec la Commission européenne avec laquelle les principaux réseaux mondiaux et régionaux -CGLU, CGLUA, PLATFORMA, l'AIMF et CLGF - préparent actuellement un partenariat mondial pour les trois prochaines années.