Le Droit à la Ville en débat à Rabat 2013

Rabat 2013

A l’occasion du 2ème  Sommet mondial de dirigeants locaux et régionaux - 4ème Congrès Mondial de CGLU, qui s’est tenu à Rabat (Maroc) en octobre 2013, la Commission d’Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains de CGLU, a organisé 2 Débats sur le thème du Droit à la ville.

« Le droit à la ville: un dialogue international pour la région Moyen Orient et Afrique du Nord (MENA) » (en partenariat avec la Coalition Internationale pour l’Habitat – HIC) 

Un échange de vues et d’expériences entre des autorités locales et les différentes régions concernant les progrès et les défis relatifs à la mise en place du droit à la ville dans la région MENA s’est articulé autour de trois questions qui ont orienté le débat à la lumière des changements qui s’opèrent dans la région:

  • Qu’entend-t-on par « droit à la ville » du point de vue des organisations de la société civile et des gouvernements locaux ?
  • Quels sont les contenus et les stratégies que peut offrir le droit à la ville pour la démocratisation de nos sociétés urbaines ?
  • Quels sont les engagements que doivent prendre les différentes parties prenantes afin de faire progresser la mise en œuvre du droit à la ville ?

Les recommandations du panel viendront stimuler le débat sur l’Agenda Urbain progressif qui conduira à Habitat III (2016). Parmi elles : la nécessité de reconnaître les autorités locales comme une sphère de gouvernement dans le cadre constitutionnel et légal ; l’importance de l’échelle et de parvenir à de bonnes pratiques locales qui peuvent devenir des programmes pour toute la ville ; transférer les ressources nécessaires pour garantir que les institutions, les systèmes et le personnel compétent répondent aux attentes démocratiques des habitants des villes ; et, enfin, le besoin d’une éducation civique appropriée pour les employés publics, les fonctionnaires et le public en général, sur la gouvernance basée sur les droits humains.

Pour accéder au compte-rendu complet du débat, Veuillez cliquer ici 

 

« Le droit à la ville: lutter contre les inégalités urbaines »  (en partenariat avec le CCRE et la Commission Villes de Périphérie de CGLU) 

Ce panel s’est penché sur la question du genre de stratégies et de politiques locales qui permettent de progresser dans la mise en place du droit à la ville.

En 2011, CGLU a adopté la Charte-Agenda Mondiale des Droits Humains dans la Cité pour encourager les gouvernements locaux à concevoir des politiques publiques contribuant à la matérialisation de ce droit. Ce concept vise à l’instauration d’un nouveau modèle politique et culturel dans le but d’ériger le territoire local en un espace de construction collective et de jouissance des droits de citoyenneté, qui doivent être garantis à tous les résidents de la ville.

Deux principales recommandations ont découlé de la session:

  • CGLU devrait défendre la reconnaissance du droit à la ville dans le nouvel Agenda Urbain qui sera établi dans le cadre d’Habitat III, en dialoguant avec les réseaux et les organisations de la société civile.
  • La Commission d’Inclusion Sociale, de Démocratie Participative et des Droits Humains est le canal à travers lequel approfondir un travail concret sur le droit à la ville, porteur d’évidences et de messages politiques à CGLU.

Veuillez cliquer ici pour accéder au Compte-rendu complet du débat.

Pour de plus amples informations sur la Commission, veuillez cliquer ici.

Rabat 2013