Les gouvernements locaux et régionaux pour une coopération efficace au service du développement

Le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (GPEDC en anglais), lancé en décembre 2011 lors du 4ième Forum de haut niveau sur l'efficacité de l'aide à Busan, tiendra sa première réunion ministérielle les 15 et 16 avril 2014 dans la ville de Mexico.  La réunion adoptera une nouvelle gouvernance pour le Partenariat, ce qui permettra l'inclusion d'un représentant des autorités locales et régionales au Comité directeur de manière permanente.

La réunion rassemblera des chefs d'États et de gouvernements, des ministres, des gouvernements locaux et régionaux, des parlementaires, des dirigeants d'organisations internationales, la société civile et les acteurs clefs du développement pour examiner les progrès accomplis dans la réalisation des accords sur l'efficacité de l'aide de Busan et positionner le Partenariat comme un acteur incontournable du «comment» sera mis en œuvre le futur agenda mondial de développement post-2015.

Le forum de deux jours comprend cinq sessions plénières :

  1. Les progrès dans la mise en œuvre des engagements de Busan pour une coopération au développement efficace.
  2. La fiscalité et la mobilisation des ressources nationales pour promouvoir le développement par le biais de plus grands efforts de mobilisation de ressources et pour réduire les flux financiers illicites dans les pays en développement.
  3. Les pays aux revenus moyens et la coopération au développement efficace pour renforcer le soutien à la réduction de la pauvreté et la croissance inclusive dans ces pays.
  4. L'échange de connaissances, la coopération Sud-Sud et triangulaire.
  5. Le secteur privé et la coopération au développement efficace.

Les gouvernements locaux et régionaux participeront aux trois premières sessions plénières : la première session présentera une « feuille de route » pour promouvoir un environnement plus favorable pour les gouvernements locaux et régionaux ; la 2ième session sur la décentralisation fiscale ; et enfin la session sur les pays à revenu moyen, afin d'aborder la question du développement urbain plus inclusif.

Dans le projet de déclaration finale, mention est faite de la contribution des gouvernements locaux et régionaux à l'agenda sur l’efficacité de l'aide et la nécessité de renforcer leur rôle « … grâce à la décentralisation, le renforcement des capacités, l’accès aux données, la protection juridique et de la coopération internationale » (paragraphe 13, 17 et autres).

Veuillez cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux documents suivants :

Pour plus d'informations :  

Suivez la session à twitter: #GPHLM