Les Gouvernements Locaux et Régionaux se félicitent des progrés dans la collaboration avec l'Union Européenne lors du 1er Forum Politique pour le développement

À l'invitation de la Commission européenne, le 1ierForum politique pour le développement a été lancé à Bruxelles le 29 novembre, en présence de la Co-Présidente de CGLU, Jacqueline Moustache-Belle, maire de Victoria, ainsi que d’élus de différentes régions et les Secrétaires généraux de CGLU, du CCRE, de CGLUA, de CGLU Eurasie, de FLACMA et d’un représentant de CGLU MEWA.

L'objectif du Forum politique pour le développement (FPD) est d'approfondir le « dialogue structuré » initié en 2010 entre les institutions européennes, les autorités locales et la société civile sur la politique de coopération de la Commission européenne. Au cours des débats, ont été présentés : le futur programme sur les Biens et des défis publics mondiaux (Global Public Goods and Challenges) ; la préparation de la communication sur « le rôle du secteur privé dans le développement » (Communication on the Private Sector in Development), la stratégie du programme thématique « Les organisations de la société civile et les autorités locales » pour la période 2014-2020.

Le forum a pu compter sur l’intervention d’un représentant de la Présidence lituanienne de l'UE et du Parlement européen, qui ont rappelé les termes de la Communication sur les autorités locales comme partenaires pour promouvoir la décentralisation, la démocratie et le développement territorial.

Dans son intervention inaugurale, la Co-Présidente de CGLU, Jacqueline Moustache-Belle, a souligné les progrès dans la collaboration entre la Commission européenne et les autorités locales, ainsi que ses attentes quant à la possibilité que le FPD permette d’approfondir ces progrès et de mettre en œuvre les engagements annoncés par la Commission. Mme Moustache-Belle a également soulevé la nécessité que ces forums permettent de débattre non seulement de l’agenda européen de développement, mais aussi de l’agenda international, y compris l’Agenda post-2015 et Habitat III. Elle a en outre rappelé l’initiative organisée par CGLU au travers de la Global Taskforce des autorités locales et régionales qui coordonne les interventions pour les négociations internationales en cours.

Au cours des débats, il a été noté que, malgré la crise, la CE maintiendrait ses engagements financiers pour la coopération au développement, bien que l'approbation du budget de la coopération au développement soit encore en cours de négociation avec le Parlement européen.