Les gouvernements locaux et régionaux appellent à une plus grande reconnaissance de la part de l’ONU pour les négociations sur le nouvel agenda urbain

 Local and regional governments at PrepCom2 of Habitat III

La Taskforce Mondiale pour l'agenda du développement post-2015 et vers Habitat III pour l’agenda du développement post-2015, facilitée par CGLU, représentait les voix des organisations de gouvernements locaux et régionaux lors de la seconde réunion préparatoire pour Habitat III qui s’est tenue du 14 au 16 avril à Nairobi.

Le Comité consultatif des Nations Unies pour les autorités locales (UNACLA), présidé par le Président de CGLU et Maire d’Istanbul, Kadir Topbas, s’est également réuni à Nairobi. Il a été décidé que l’agenda du Comité se centrerait sur les préparatifs d’Habitat III et que ses membres réfléchiraient à la composition de la Taskforce Mondiale pour assurer une étroite coordination entre ces deux entités.

Plus de 70 représentants de gouvernements locaux et régionaux du monde entier, y compris les maires d’Istanbul, Quito, Berlin, Victoria, Almere, Morogoro, et Emalahleni étaient présents à Nairobi et ont activement participé à plusieurs sessions et évènements parallèles. 

La session spéciale du groupe des autorités locales et régionales s’est tenue le 13 avril. Y ont participé la co-présidente du comité préparatoire d’Habitat III ainsi que le Secrétaire Général d’Habitat III, Dr. Joan Clos. 

La deuxième Assemblée des gouvernements locaux et régionaux a été présentée devant le Bureau de la Conférence d’Habitat III et lors d’une conférence de presse. V

Malgré les propos positifs des Etats membres lors de la plénière du Comité Préparatoire et la reconnaissance du travail des gouvernements locaux et régionaux dans les préparations de la deuxième Assemblée, les règles de procédures d’Habitat III n’ont toutefois pas été adoptées. Certains Etats membres ont exprimé des réserves quant aux modalités de participation des acteurs non-étatiques et en particulier des autorités locales, et ont décidé de reporter la décision.

Bien que l’objectif de la Taskforce Mondiale ait été d’atteindre des accords sur l’amélioration de la participation et sur les modalités l’accréditation des acteurs et gouvernements locaux au plus vite, les gouvernements locaux et régionaux gardent l’espoir qu’un processus inclusif sera mis en place. 

Les gouvernements locaux de la Global Taskforce sont disposés à poursuivre le dialogue avec les Etats membres afin de leur expliquer l’importance de leur engagement dans le processus Habitat III et de les tenir informés des préparations de la deuxième Assemblée mondiale des gouvernements locaux et régionaux. 

La Taskforce Mondiale est convaincue qu'Habitat III sera un mécanisme clé pour mettre en œuvre l'agenda post-2015 à l'échelle locale et pour répondre aux questions spécifiques concernant les établissements humains qui seront la base d'un avenir durable.

Kadir Topbaş et Jacqueline Moustache-Belle Maire de Victoria et Co-présidente de CGLU, ont lu une Déclaration au nom des gouvernements locaux et régionaux lors de la plénière de clôture. 

L’agenda que les gouvernements locaux organisés souhaitent apporter à Habitat III n’est pas lié aux affaires nationales, mais bien aux solutions locales, envisagées comme des contributions aux enjeux mondiaux. Le nouvel agenda urbain ne peut pas être défini sans la présence de dirigeants locaux et d’élus redevables auprès de leurs communautés. »

LISEZ LA DECLARATION COMPLETE ICI.

 

Cet événement spécialement dédié aux autorités locales et régionales, et organisé le 13 avril dans le cadre du programme officiel du Second Comité préparatoire pour la Conférence Habitat III, avait pour objectif de rappeler l’esprit d’Habitat II, où les gouvernements locaux avaient été reconnus comme principaux partenaires d'ONU-Habitat pour la mise en œuvre de l'Agenda d'Habitat. Habitat II a également marqué un grand pas en avant pour la reconnaissance de la pertinence des réseaux d'autorités locales. 

Suite à la première Assemblée mondiale des villes et des autorités locales, organisée dans le cadre d'Habitat II en 1996, les autorités locales se sont engagées à mettre en place CGLU pour faire entendre une « voix unie pour les gouvernements locaux et leurs associations ». La Taskforce Mondiale a été créée en 2012 dans la même volonté de rassembler tous les principaux réseaux et gouvernements locaux et régionaux, afin de travailler conjointement sur un plaidoyer commun pour l'Agenda de développement post-2015 et vers Habitat III.

Ces vingt dernières années, le partenariat entre les autorités locales et ONU-Habitat s'est élargi et renforcé. Habitat III devrait apporter l'opportunité d'évaluer ce partenariat et d'améliorer la qualité des relations entre l'ONU et les gouvernements locaux, accordant à ces derniers un statut spécial, ainsi qu'un rôle plus direct et des responsabilités plus importantes au sein des instances statutaires d'ONU-Habitat.