Les villes pour le logement convenable : un appel à l'action pour garantir le droit au logement

Les 15 et 16 juillet dernier ont marqué un tournant historique pour notre mouvement lorsqu’un groupe de grandes villes du monde a apporté aux Nations Unies un engagement ferme en faveur du droit au logement sous la forme de la Déclaration "Villes pour un logement convenable". Cet appel mondial à l'action s'appuie sur la campagne #MakeTheShift, lancée par la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur le logement convenable. Les collectivités locales et régionales exigent aujourd'hui une action coordonnée pour lutter contre la spéculation et le pouvoir croissant des multinationales mondiales sur le marché immobilier et la vie dans la ville contemporaine. Pour traduire cet appel en actions concrètes, CGLU facilitera la mise en place d'une communauté de pratique permettant aux collectivités locales et régionales du monde entier de se mettre d'accord sur des analyses communes de la situation, des pratiques et des politiques communes.

Nos villes, sans leurs âmes, sans leurs habitants, perdent leur vie. Nous défendons cette Déclaration pour défendre nos citoyens et la vie dans la ville

Ada Colau, Maire de Barcelone et Co-Président de CGLU

 

 

Joignez-vous à l'appel ! Un engagement mondial en faveur de la réalisation du droit à un logement convenable pour tous

Des villes comme Amsterdam, Barcelone, Berlin, Mexico, Durban, Lisbonne, Londres, Montréal, Montevideo, Plaine Commune, New York, Paris et Séoul font déjà partie de ce mouvement. D'autres villes, comme Madrid et Strasbourg, sont en route.

Pour y adhérer, nous vous invitons à prendre contact avec citiesforhousing@uclg.org et à visiter le site web "Cities for Housing".

La Déclaration est fondée sur un engagement clair à promouvoir de nouvelles stratégies de logement et à le faire en termes d'inclusion sociale et de normes en matière de droits humains. La déclaration est particulièrement liée aux défis spécifiques qui entravent la réalisation du droit au logement, tels que l'absence de financement national, la déréglementation du marché et la marchandisation du logement.

Les gouvernements locaux et régionaux signataires de la Déclaration sont d'accord avec ce diagnostic et s'engagent à mettre en œuvre des actions et des politiques locales pour en concrétiser le contenu. Pour garantir qu'elles se rencontrent efficacement dans le but de contribuer aux efforts locaux et mondiaux pour faire face à la crise du logement, les villes signataires feront partie d'une communauté de pratique facilitée par CGLU.

La Déclaration va au-delà des engagements des gouvernements locaux : elle a participé activement à un dialogue multipartite avec d'autres réseaux internationaux de villes, d'organisations de la société civile, de chercheurs et de personnalités publiques. Les organisations et les personnes signataires participeront à ce dialogue et à ces échanges continus.

Quelle est la prochaine étape ? La Communauté de pratique sur le logement, un espace pour transformer les engagements en actions 

La communauté de pratique favorisera un espace pour participer à un dialogue conjoint sur la façon de mettre en oeuvre la Déclaration dans le Nord et le Sud. Plus concrètement, les gouvernements locaux membres de la communauté de pratique s’engagent à :

  • Participer au débat commun sur la façon de mettre en œuvre la Déclaration et de réaliser le droit au logement dans différents contextes ;
  • Identifier les principaux obstacles à l'accès à un logement adéquat auxquels sont confrontées les villes du monde entier ;
  • Échanger, diffuser et évaluer les politiques et pratiques visant à mettre en œuvre la Déclaration et à promouvoir l'accès au logement pour tous ;
  • Diffuser la Déclaration auprès de leurs partenaires, afin de la partager et de promouvoir l'appropriation de son contenu au niveau local ;
  • Participer à la valorisation au niveau mondial des pratiques et des politiques qui réussissent à lutter contre la spéculation et à garantir le droit au logement.

D'où venons-nous ? D'Habitat III au HLPF 2018 et au-delà

En 2016, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur le logement convenable, soutenue par la Commission d'inclusion sociale, démocratie participative et droits humains de CGLU, a lancé  la campagne #MakeTheShift à l’occasion d’Habitat III, une campagne mondiale pour le droit au logement. Depuis lors, le Shift et CGLU ont travaillé ensemble pour développer des voix communes autour du logement adéquat à l'échelle mondiale.

A cet égard, entre 2017 et 2018, CGLU a développé sa vague d'action sur le droit au logement. Cette initiative a été promue dans le cadre de la Commission d'inclusion sociale, démocratie participative et droits humains de CGLU et du Conseil politique de CGLU sur le droit à la ville

A l'initiative de la Ville de Barcelone, CGLU a initié le processus d'une déclaration visant à rallier les gouvernements locaux du monde entier pour lutter contre la financiarisation des villes.  Une session extraordinaire tenue le 15 juillet 2018 a réuni quelques-unes des premières villes signataires pour montrer leur engagement politique envers le document et fournir de nouvelles contributions pour son suivi. La Déclaration des villes pour le logement a été officiellement lancée lors du premier Forum des gouvernements locaux et régionaux jamais organisé dans le cadre d'un Forum politique de haut niveau des Nations Unies (HLPF).

La Déclaration s'appuie sur toutes ces réalisations. Elle représente clairement un grand pas en avant dans la manière dont les agendas pour le droit à la ville et les droits humains peuvent progresser parallèlement à la localisation de l'Agenda 2030.

Tags: