Lors de la Journée mondiale de l'habitat, les gouvernements locaux et régionaux soulignent l’importance des espaces publics vivants et sûrs dans nos villes

On World Habitat Day, local and regional governments celebrate the role of vibrant, safe public spaces in our cities

À l'occasion de la Journée mondiale de l'habitat qui se tiendra le 5 octobre 2015, CGLU souligne l’importance de l’existence d’espaces publics bien conçus pour le développement économique, l'inclusion sociale, la durabilité environnementale, la créativité et l'égalité des sexes dans nos villes.

Cette année, Urban octobre démarre le 5 octobre coïncidant avec la journée mondiale de l'Habitat avec pour thème des « Espaces publics pour tous », et se terminera le 31 octobre avec la journée mondiale des villes. Des « espaces publics pour tous » est un thème qui concerne CGLU et ses activités depuis longtemps, l’organisation considérant que les espaces publics constituent un élément essentiel de la pleine réalisation du « droit à la ville ».

Les gouvernements locaux constatent dans leur travail au quotidien à quel point les espaces publics influent sur le bien-être de nos citoyens, en particulier des personnes et groupes vulnérables. Les parcs, les marchés, les places, les rues, les plages et les terrains de jeux sont les lieux où une ville vit et respire. Il s’agit d’espaces d'interaction sociale, d'activité économique, d'expression culturelle et de discours politique. Lorsque les espaces publics sont nombreux et bien conçus, ils peuvent promouvoir le développement économique, l'inclusion sociale, la santé, le dynamisme culturel, le tourisme durable et l'égalité des sexes. Lorsque les espaces publics sont inexistants ou mal entretenus, ils peuvent engendrer une ségrégation sociale, un déclin économique, une pauvreté culturelle, une dégradation de l’état de santé de la population, ainsi que la violence et l'insécurité, en particulier pour les femmes. Les gouvernements locaux se sont fermement engagés à faire usage de la planification urbaine participative pour parvenir à l'équité dans l'espace public.

En tant que dirigeants de villes, nous devons défendre le développement de politiques d’espaces publics aux niveaux régional, national et mondial et au niveau de la ville » affirme James Nxumalo, maire de Durban-eThekwini, Afrique du Sud, et co-président de la Commission sur la Planification stratégique urbaine de CGLU.

La Commission de CGLU sur la Planification stratégique urbaine cherche à partager, apprendre et développer tout un ensemble de connaissances sur l'espace public, et à influencer les débats politiques mondiaux. Ceci a donné lieu à des échanges riches et gratifiants entre villes du Sud et à des sessions d'apprentissage sur les espaces publics. La Commission a également activement contribué à la définition de lignes directrices internationales sur la planification urbaine et territoriale.

CGLU prône à l'échelle mondiale une reconnaissance accrue du rôle des espaces publics dans le développement durable, qui a traditionnellement été sous-évalué. Cette année, la Journée mondiale de l'habitat se tient alors que les espaces publics ont enfin attiré l’attention de la communauté internationale. Il y a un peu plus d'une semaine, les États membres des Nations Unies ont adopté les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030. L’Objectif 11 de développement durable sur les villes et les établissements humains durables prévoit de « permettre l’accès universel à des espaces verts et publics sûrs, inclusifs et accessibles, en particulier pour les femmes et les enfants, mais aussi pour les personnes âgées et les personnes handicapées ». Il s’agit d’une première étape importante pour assurer l'augmentation de l’attribution de ressources financières et humaines pour l’amélioration des espaces publics.

Concernant l'avenir, la célébration de la Conférence Habitat III sur le logement et le développement urbain durable se tiendra en octobre 2016 à Quito, en Équateur. Habitat III permettra de construire à partir de l’ODD11, d’assurer l'accès aux services de base et sociaux ainsi qu’aux sites patrimoniaux naturels et bâtis, la mobilité, les espaces publics et verts, et la reconnaissance et la protection du droit à la ville en général.

À l’occasion de cette Journée mondiale de l'habitat, CGLU s’engage à chercher à mettre les espaces publics au cœur des discussions d’Habitat III, et à soutenir ses membres dans la réalisation de l’ODD11 à leur niveau.

Activités de CGLU prévues lors de la Journée mondiale de l'habitat :

  • Journée mondiale de l'habitat 2015, Bureau d’ONU-Habitat à New York –ONU-Habitat, le Consortium for Sustainable Urbanization, l’American Institute Architects New York, UN Women, l’Institute of Global Homelessness, Cités et Gouvernements locaux Unis et la Mission Permanente de Grenade auprés des Nations Unis se réunissent pour accueillir un débat de haut niveau et célébrer l'adoption de l’Agenda pour le développement à l’horizon 2030, avec des tables rondes stimulantes sur les principaux développements dans le domaine de la conception de l'espace public et la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III). [Vous trouverez de plus amples informations ici.]
  • Téléconférence sur l’Espace public entre l'Amérique latine et l’Italie le 5 octobre 2015. Une téléconférence sur l’Espace public entre l'Italie et l'Amérique latine intitulée « Puente Espacio Público » sera organisée par l'Institut national italien de la planification (INU) et le ministère italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, avec la collaboration de CGLU. [Vous trouverez de plus amples informations ici.]
  • Déclaration sur la Journée mondiale de l'habitat par la Plate-forme mondiale pour le Droit à la ville

Travaux de CGLU sur les espaces publics :