Pas de démocratie locale sans la pleine participation des jeunes !

Democracy Day

Le 15 septembre, Cités et Gouvernements Locaux Unies (CGLU)  célèbrent la journée internationale de la démocratie. Le thème de cette année - Faire participer les jeunes à la démocratie - met l'accent sur les défis et les opportunités que représente la participation des jeunes au processus démocratique.

CGLU tient à rappeler à cette occasion le rôle vital des collectivités locales et régionales à la fois en tant que force pour la paix et la solidarité entre les peuples, et en tant que défenseur des Droits de l’Homme - qu’ils soient civils ou politiques, sociaux ou économiques - tels que reconnus, codifiés et approuvés par les Nations Unies.

De plus, les membres de CGLU sont convaincus que les autorités locales peuvent et devraient contribuer à faciliter les moyens démocratiques pour permettre aux communautés locales d’atteindre ces objectifs.

Ils soulignent également que la démocratie locale ne saurait se réduire à une valeur formelle mais que cette valeur doit être mise à jour et révisée de façon permanente pour assurer une vraie égalité et une vraie participation ouvertes à tous, hommes et femmes, et comptant sur la participation active des jeunes

Dans cette optique, CGLU et ses membres croient que la consolidation des gouvernements locaux dans tous les pays, par le biais de politiques publiques plus efficaces et plus démocratiques, renforce la nation entière et la communauté mondiale. 

Les gouvernements locaux et régionaux au sein de CGLU sont conscients de leur responsabilité à prendre une part active à la réponse aux défis auxquels l’humanité doit faire face ; à lutter résolument contre la pauvreté, l’ignorance, l’intolérance, la discrimination, l’exclusion, l’insécurité, la dégradation de l’environnement et l’uniformisation culturelle, et se sont engagés à travailler avec les Nations Unies, la société civile et tous les partenaires du développement et à s'acquitter de cette responsabilité pour l’ après 2015 et vers l'Habitat III.