Situation au Proche-Orient : Communiqué du Groupe de travail Proche et Moyen-Orient de CGLU

Situation au Proche-Orient : Communiqué  du Groupe de travail Proche et  Moyen-Orient de CGLU

Suite à l’appel à la paix du Président de CGLU le groupe de travail Proche et Moyen Orient souhaite faire parvenir un comuniqué pour l’arrêt des hositilités dans la Bande de Gaza.

COMMUNIQUÉ 

Face à l’escalade des violences dans la bande de Gaza et en Israël, le groupe de travail Proche et Moyen Orient des Cités et Gouvernements Locaux Unis souhaite faire part de sa profonde préoccupation face au nombre croissant de morts et de blessés civils dans le conflit.

Nous rappelons que la bande de Gaza est assiégée depuis 2006 et que ses 1,7 millions d’habitants vivent dans des conditions insoutenables d’extrême pauvreté.

Nous sommes très préoccupés par les conséquences dramatiques de cette nouvelle guerre qui a créé des blessures profondes, qui deviennent de plus en plus dures à guérir.

Notre solidarité va aussi à la ville de Gaza, partenaire de nombreuses autorités locales à travers le monde et qui a été fortement touchée par les bombardements israéliens. Plus généralement, nous souhaitons exprimer notre soutien à toutes les autorités locales de Gaza qui font face à cette crise.

Le conseil de sécurité de l’ONU, réuni en urgence dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 juillet, a exprimé sa préoccupation devant l’escalade des violences et a réitéré son appel à la fin des hostilités, à un cessez le feu immédiat, au respect du droit international et au retrait des forces armées israéliennes de la bande de Gaza. Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon a également condamné, dimanche, la mort violente de dizaines de palestiniens dans la bande de Gaza par les bombardements israéliens, et appelé à la fin des violences qui durent depuis près de deux semaines.

Le groupe de travail Moyen-Orient de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) se joint à cette initiative, demande l’arrêt immédiat des tirs de rockets vers Israël et des bombardements et offensives militaires contre la bande de Gaza. Le groupe souhaite également rappeler les valeurs de paix juste et durable, d’égalité et de fraternité entre les peuples, et de respect du droit international qu’il défend.

Pour le groupe de travail Moyen-Orient de CGLU

Andrea Ferrari, adjoint à la paix, coopération, environnement, tourisme à la ville de Lodi. Président de la coordination italienne des collectivités locales pour la paix et les droits humains.  

Tags: