Commissions et Groupes de Travail
Gouvernements Locaux et Coopération au Proche Orient

Gouvernements Locaux et Coopération au Proche Orient

Président : Andrea Ferrari
Adjoint à la paix, coopération, environnement, tourisme à la ville de Lodi. Président de la coordination italienne des collectivités locales pour la paix et les droits humains.  

 

Ce groupe naît du besoin de créer un espace au sein de CGLU entièrement dédié à la question du Proche-Orient depuis 60 ans. Le conflit israélo-palestinien a par sa nature des conséquences et des répercussions dans toute la Région. Les équilibres géostratégiques mondiaux sont affectés par ce qui se passe au Proche-Orient.

Depuis le début la communauté internationale joue un rôle la recherche d’une solution à ce conflit - une solution durable, fondée sur la justice et le droit international. Il apparaît clairement que les efforts des Etats et des instances multilatérales n’ont pas reglé le conflit. Les gouvernements locaux ont leur part à prendre dans ce défi. En tant que représentants directs des citoyens, ils doivent s'engager à combattre la guerre, la violence, mais également encourager l'établissement d'une paix juste et durable au Proche et Moyen-Orient.

Les gouvernements locaux peuvent faire évoluer les choses en organisant des rencontres, en instaurant un dialogue et en promouvant des projets et programmes de coopération décentralisée. Les collectivités territoriales peuvent aussi faire pression sur la Communauté Internationale et sur leurs Etats respectifs. Pour réaliser y arriver, elles doivent d’abord coopérer et accroître la mobilisation des citoyens en faveur d'une paix juste, fondée sur deux principes : la reconnaissance de deux Etats, viables, pour deux peuples et le respect des droits fondamentaux - pour ces deux peuples - à la dignité, à l'égalité et à la sécurité.

Les collectivités territoriales doivent développer des programmes de coopération décentralisée en Israël et en Palestine, ainsi que dans les autres Pays du Moyen Orient, et contribuer ainsi à relancer le dialogue entre les autorités locales en soutenant toutes les initiatives de paix entre les peuples.

Plusieurs initiatives, actions et coopérations existent entre les pouvoirs locaux mondiaux, leurs associations nationales, et les collectivités territoriales en Palestine et en Israël. Le groupe de travail « gouvernements locaux et coopération au Proche Orient » de CGLU veut créer un espace où les différentes initiatives existantes peuvent êtres présentées, débattues. Des synergies entre les différentes acteurs peuvent être recherchées.

De plus ce groupe présidé un élus peur porter auprès des différentes instances la voix des collectivités territoriales du Proche-Orient et du monde.