Lancement de la note d'apprentissage par les pairs n°31 : Restauration des écosystèmes urbains et solutions basées sur la nature

Leçons clés de la réunion du consortium INTERLACE et du premier événement présentiel "Cities Talk Nature" sur les solutions basées sur la nature et la restauration des écosystèmes urbains, qui a eu lieu du 9 au 13 mai 2022 au Costa Rica, maintenant disponibles !

Le Costa Rica est généralement reconnu comme un leader en matière de conservation de la nature et de la biodiversité. Avec plus de 30 % de son territoire national identifé pour sa conservation, le pays travaille en étroite collaboration avec les collectivités territoriales pour développer et mettre en œuvre ses programmes de corridors écologiques, et intégrer les principes des services écosystémiques et des solutions basées sur la nature dans les plans de gestion des territoires municipaux.

Cette coordination gouvernementale à plusieurs niveaux est apparue clairement lors de la visite de cinq sites différents de la zone métropolitaine de San José de Costa Rica, au cours de laquelle les participants au premier événement "Cities Talk Nature" d'INTERLACE ont pu découvrir en détail le corridor biologique interurbain Maria Aguilar (CBIMA), l'un des premiers corridors interurbains établis au Costa Rica dans le cadre de son système national de zones de conservation (SINAC), qui s'étend sur plus de 39 km2 dans cinq municipalités comptant une population totale d'environ 400 000 habitants.

Au cours cette visite sur le terrain, les participants ont été témoins de la collaboration, des interventions, des processus participatifs et des activités d'engagement qui ont été facilités par cet organe de gouvernance interinstitutionnel et multiniveau, qui rassemble des organisations de niveau national, des collectivités territoriales, des universités, des secteurs privés, des ONG, des citoyens et d’autres parties prenantes. Ils ont également pu entendre parler et discuter d'autres projets de restauration d'écosystèmes urbains menés par les gouvernements locaux d'Envigado (Colombie), de Granollers (Espagne) et de Portoviejo (Équateur), et en tirer des leçons et des recommandations pour l'utilisation efficace de solutions basées sur la nature.

“Les solutions basées sur la nature (nature-based solutions en anglais – NBS) sont un outil innovant à la disposition des collectivités territoriales, grands ou petits, qui nous permet de mieux comprendre notre territoire et de mettre en œuvre des stratégies adaptées aux besoins de nos communautés”, a souligné le maire d'Alajuelita, M. Modesto Alpízar Luna, lors de l'événement. “Comme dans toutes les villes de la vallée, la croissance urbaine d'Alajuelita s'étend sur des zones naturelles, et le concept de solutions basées sur la nature nous permet d'aborder la durabilité de ce processus avec plus de critères. Nous embrassons le concept d'innovation dans la ville tout en appréciant les réalités existantes et les visions proposées".

Une introduction aux solutions basées sur la nature, les bonnes pratiques présentées, ainsi que les leçons clés, les défis et les recommandations partagés lors de l'événement ont maintenant été compilés dans une note d'apprentissage par les pairs par l'équipe d'apprentissage de CGLU et le projet INTERLACE, disponible en anglais et en espagnol.

++++++++++++++++

À propos d'INTERLACE et de Cities Talk Nature

L'événement et la note font partie du projet INTERLACE (2020-2024), financé par l'UE, qui relie des villes d'Europe et de la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) et leur donne les moyens de restaurer et de réhabiliter efficacement les écosystèmes (péri)urbains pour des villes vivables, résilientes et inclusives. Les bonnes pratiques, les outils et les méthodes documentés ou développés dans le cadre du projet sont partagés avec les municipalités du monde entier via le programme "Cities Talk Nature", qui propose des webinaires et des événements présentiels.

Le programme, facilité par une coopération unique entre Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), Climate Alliance, la Fédération Latino-Américaine des Villes, Municipalités et Associations de Gouvernements Locaux (FLACMA), et l'Union Nationale des Gouvernements Locaux du Costa Rica (UNGL), est ouvert à toutes les villes intéressées, qui souhaitent mettre en avant leur engagement et avoir accès à de multiples ressources concernant dif´férents aspects techniques, politiques et de gouvernance autour de la mise en œuvre de solutions basées sur la nature.

Au Costa Rica, 23 municipalités ont signé la lettre d'engagement du programme Cities Talk Nature à la fin de l'événement, s'engageant ainsi à soutenir les solutions en faveur de la nature, des personnes et des territoires, et à participer activement aux échanges d'apprentissage par les pairs promus par le projet. Ces villes sont les suivantes : Alajuela, Alajuelita, Curridabat, Buenos Aires, Desamparados, Escazú, Goicoechea, Guarco, Jiménez, La Unión, Moravia, Oreamuno, San José, San Rafael, et Tilarán (Costa Rica), Envigado, Girón et Mosquera (Colombie), Chemnitz (Allemagne), Comerio (Porto Rico), Granollers (Espagne), Huechuraba (Chili) et Portoviejo (Équateur).

Découvrez le programme "Cities Talk Nature" et comment votre ville peut le rejoindre: https://interlace-hub.com/cities-talk-nature.